LA MONARCHIE

Jusqu'en 1789, le monarque exerce un pouvoir absolu et illimité.

Suite à l'évolution sociale, politique et économique, le roi se propose de convoquer les Etats Généraux, une assemblée réunissant les députés du Tiers Etat, de la Noblesse et du Clergé et convoquée selon le bon vouloir du souverain (la dernière convocation date de 1610 !!!), en date du 7 mai 1789.

Selon la tradition, chaque ordre se réunit et débat indépendamment sur les points proposés à travers les cahiers de doléances notamment. Après les débats, les ordres se réunissent et donnent les résultats de leurs cogitations. Ainsi, le Tiers Etat est toujours perdant par deux voix contre une.

Se sentant floué, le Tiers Etat se déclare alors Assemblée nationale.

En réaction, le roi convoque à nouveau les Etats Généraux, comme si de rien n'était. Le Tiers Etat se résoud à accepter la convocation par respect du roi.

Après de nombreux débats, les Etats Généraux deviennent l'Assemblée Constituante. Trois pouvoirs sont mis en place:

La fuite du roi et son arrestation à Varennes marquent la fin de cette période et le début de la véritable révolution.

Robespierre

Accueil